Forums de l'Alliance Francophone Sudden Strike

Communauté autour des jeux vidéo sur la 2ème Guerre Mondiale
It is currently 18 Apr 2024, 09:19

All times are UTC+02:00




Post new topic  Reply to topic  [ 19 posts ] 
Author Message
PostPosted: 15 Feb 2011, 18:56 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 02:16
Posts: 3948
[youtube]AiKZNIj_3XM[/youtube]

_________________
"Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul."
[Charles De Gaulle]
Image
Image


Top
   
PostPosted: 15 Feb 2011, 20:34 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 15:52
Posts: 3519
sujet passionnant, merfi Denis!

si il ne fallait lire qu'un seul livre sur le sujet, "la vie après la vie" du Dr Moody, qui a été le précurseur en matière d'EMI.
D'autres livres sont absolument exceptionnels,
-"l'autre côté de la vie", de Philippe Ragueneau (un compagnon de route de de Gaulle, certainement pas un obscur rigolo)
-"voir Paris et mourir", récent, exceptionnel.

Sur la vie après la vie, à la louche :
-"la 3e oreille", d'autant plus exceptionnel qu'il contient une moitié de témoignages de personnalités de tout bords, de Werner von Braun à Yehudi Menhuin en passant par Maurice Druon.
-"les tables tournantes de Jersey" de Totor Hugo
- d'autres...

Il y a un livre tout récent sur l'aspect "scientifique" de ces phénomènes, mais je ne sais plus son nom faut que je retrouve. Ayant entendu sa présentation à la radio ça m'a fait tilter, car il parlait d'un fait qui a été relativement bien connu en angleterre, disons de mémoire, dans les années 50/60. J'vaais lu cette histoire quand je devais avoir 12 ans, ça 'a marqué à vie :

il s'agit d'un pilote anglais sur Vampire qui se retrouve, volant de nuit avec une panne totale d'instrument, et qui est ramené de façon totalement surnaturelle vers un terrain désaffecté. Après coup il apprend l'histoire d'un pilote mort au feu, qui ramenait et guidait les bombardiers endommagés au bercail durant la guerre.
Il disait : "où que je sois, où qu'ils soient, je les ramèneraient sains et saufs"...

Les anglais ont davantage de culture sur ce sujet qu'en France, ou les excès de cartésiannisme a fait le vide de façon inconsidérée. Mais dans la 3e oreille, d'autres histoires sympas comme ça. ça vaut son pesant de Brandy :-D

_________________
[justify][font="arial,helvetica,sans-serif"]Aujourd'hui, on ne peut plus dire qu'on ne savait pas. Quelqu'un qui est mal informé, c'est quelqu'un qui s'en fout.

L'Hist
[/font]
[font="georgia,serif"]oire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe.[/font][font="georgia,serif"] "[/font]([font="georgia,serif"]Herbert George Wells )[/font][/justify]


Top
   
PostPosted: 15 Feb 2011, 20:37 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 15:52
Posts: 3519
Le génial texte de Druon précité (introuvable sur le net)

A. - Il me paraît aussi impossible de nier la possibilité de la survie de l'être que d'en démontrer l'existence.
Nous sommes là aux limites d'un domaine qui échappe de toujours et peu-être pour toujours à l'entendement et au raisonnement humains, sinon à l'imagination.

Mais je pense qu'il y a plus de faiblesse et même d'inintelligence, dans la négation de cet inconnu que dans son admission. "je ne peux éprouver ni prouver, donc je nie". C'est là une position d'orgueil désespéré.

Après tout, le refus de la survie n'exprime qu'une croyance, tout comme son affirmation. Du moment que notre esprit peut imaginer une chose, dans un ordre extérieur à nos pensées ou à nos contrôles, il nous est interdit de poser en principe que cette chose ne peut exister.

Là où la croyance en la survie devient mal tolérable, c'est chez ceux qui, la possédant, prétendre imposer aux autres la représentation qu'ils se font de cet au-delà irreprésentable.
En revanche, il n'y a que générosité à tenter de communiquer les éléments d'une espérance qui peut aider les hommes à mieux s'accorder au monde et à mieux accepter leur destin.

Pour moi, j'incline à penser que la part de nous-même, irréductible par la connaissance et qui nous "anime", rejoint après la mort l'essence ou les essences dont nous avons été une manifestation momentanée. Ce quelque chose sans quoi nous n'aurions pas été regagne les permanences suprêmes qui composent et ordonnancent l'univers. C'est peut-être là ce qu'entendait Socrate quand il disait à ses disciples, 'instant d'avant sa mort, selon ce que rapporte le Phédon, qu'il allait rejoindre la résidence et les félicités des Bienheureux.
En tout cas, c'est la seule vue que mon esprit puisse me proposer, au delà du rideau de velours noir de la mort. Elle ne me paraît incompatible avec aucun système, doctrine ou dogme spiritualiste.

B. - Je pense que nous sommes tous le lieu ou les témoins de manifestations dites "paranormales" : communications à distance, voyances, prémonitions, connaissance de faits que nous n'avons pas appris, contacts soudains avec un passé séculaire ou même millénaire...
Mais d'une part, pour la plupart d'entre nous ces manifestations sont rares ou faibles et nous les remarquons peu ; d'autre part, quand elles s'imposent à notre attention, nous nous défions d'y attacher importance et crédit.

Il y a des époques de l'humanité où tout ce qui est "paranormal" est tenu pour important et sacré, d'autres au contraire où tout phénomène de cette nature est regardé comme suspect ou dérisoire. Nous vivons un temps de la seconde sorte.
Pour les grandes civilisations antiques, qui n'étaient pas inférieure à la nôtre au moins dans l'art de penser, de bâtir et de légiférer, les oracles étaient au centre de la vie religieuse, et leurs sentences avaient effet sur la vie politique. Les grands prêtres des temples égyptiens avaient le titre de prophètes.
Nous voulons bien étudier l'architecture des pyramides (sans d'ailleurs en percer tous les procédés de construction), les ouvrages d'Aristotes et les campagnes d'Alexandre le Grand, mais non pas nous interroger sur le fonctionnement des oracles et le grand réseau qu'ils formaient dans le monde antique. Or Alexandre le Grand, qui était l'élève d'Aristote, consultait les oracles...et fut couronné pharaon en Egypte.

La pensée scientifique moderne, par ses étranges refus devant tout ce qui n'est pas immédiatement rationnel, fait apparaître ses limites et ses faiblesses. Il faudra bien qu'elle parvienne à dépasser les unes et surmonter les autres.

Maurice Druon (in "la troisième oreille", Marcel Belline)

_________________
[justify][font="arial,helvetica,sans-serif"]Aujourd'hui, on ne peut plus dire qu'on ne savait pas. Quelqu'un qui est mal informé, c'est quelqu'un qui s'en fout.

L'Hist
[/font]
[font="georgia,serif"]oire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe.[/font][font="georgia,serif"] "[/font]([font="georgia,serif"]Herbert George Wells )[/font][/justify]


Top
   
PostPosted: 15 Feb 2011, 20:38 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 15:52
Posts: 3519
également introuvable :
"MANTRA" d'Ernst Jünger (in memoriam Michel Belline) - postface de "la troisième oreille" (Marcel Belline), 1971.

Ceux qui se cassent la tête pour savoir s'il est possible de vivre dans les étoiles n'ont pas la moindre idée de ce qu'est la VIE.

Quand nous montons jusqu'au monde des neiges, tout phénomène devient simple - cristallin. La vie parle d'une voix plus claire.

Les glaces éternelles. Réservoir inépuisable de chaleur, de force d'amour.

Nous sommes, tout à la fois, embryons d'un état supérieur et sein maternel qui porte cet état.

L'essaim d'éphémères que le vent disperse a, lui aussi, sa patrie sa patrie intemporelle, son assurance hors du temps.

Naissance et mort. C'est sous cette forme que l'individu a payé, et son entrée, et sa sortie, quelle qu'ait été la pièce jouée à l'intérieur.

Quand la mort se rapproche à la vitesse de l'éclair, il nous semble que la vie ne peut lui échapper. Mais il ne s'agit pas là de vitesse. La vie est en dehors du temps. C'est ce qui provoque la rage secrète du démon.

Lors même que la mort pourchasse la vie à la vitesse de la lumière, celle-ci garde un empan d'avance sur la mort qui s'attache à ses pas, et n'est que son ombre.

La vie est hors du temps et descend jusque dans le temps. Que la mort survienne, et elle rentre ses antennes.

La vie est aussi hors de l'espace, et s'avance jusque dans l'espace. Lorsque la mort pénètre dans la maison, elle n'y trouve que l'intendant. Elle rencontre des arrières-gardes en train de se replier sur le gros de la troupe.

Nous sommes accoutumés à considérer la mort, de maladie par exemple, ou dans un accident, comme une cause qui met fin à la vie. Erreur : c'est au contraire la vie qui appelle la mort, voulant entrer dans un état nouveau.

Quand nous mourrons, nous nous laissons guider par un instinct. De là vient, entre autres causes, que la civilisation fait croître la longévité.

Nous parcourons encore la suite de nos ancêtres, mais à reculons et retournons à notre origine. Les vieillards retombent en enfance : c'est un début.

L'oeil se révulse [la vue décroît] : plus besoin de lunettes.

Le mourant tire l'échelle derrière lui.

Leibnitz : "L'âme est le miroir de l'univers indestructible". Mais dans le miroir aussi, l'indestructible a sa place [ce qui est dans le miroir est aussi indestructible].

Nous avons en nous un avocat du diable. Il invente des raisons, des syllogismes, des artifices contre l'impérissable. Il est là pour cela.

Il est des choses qu'une partie de notre être est bien forcée de dissimuler à l'autre. L'heure de notre mort est de celles-là.

C'est seulement la survenue de la mort qui nous surprend, non la mort elle-même. Nous nous sommes égarés, un moment durant, comme si l'on nous réveillait. Puis nous savons que l'heure est venue de nous lever. Nous n'avions cessé de la connaître durant notre sommeil, durant la longue nuit.


*********************************************************************************
VO :

Die köpfe, die darüber spekulieren, ob auf den Sternen Leben möglich sei, haben vom LEBEN keine Vorstellung.

Beim Aufstieg in die Schneewelt wird die Erscheinung einfacher - kristallische. Das Leben spricht deutlicher.

Das Ewige Eis. Ein unerschöpflicher Speicher von Wärme, von Liebeskraft.

Wir sind zugleich die Embryonen eines höheren Zustandes und solche, die mit diesem Zustand schwanger gehen.

Auch der eintagsfliegenschwarm, der im Winde verweht, hat zeitlose Heimat, zeitlose Sicherheit.

Geburt und Tod. Damit hat das individuum seinen Eintritt und seinen Austritt bezahlt, gleichviel, welches Stück gespielt wurde.

Wenn der Tod sich mit der Geschwindigkeit des Blitzes nähert, meinen wir, dass Leben ihm nicht entrinnen kann. Es handelt sich aber nicht um Geschwindigkeit. Das Leben ist ausserhalb der Zeit. Das ruft den Ingrimm des dämons hervor.

Auch wenn der Tod mit der Geschwindigkeit des Lichtes dem Leben nacheilt - es bleibt ihm immer noch um eine Spanne voraus. Es haftet als Schatten an seiner Spur.

Das Leben ist ausserhalb der Zeit und reicht in die Zeit hinein. Wenn der Tod kommt, ziehlt es seine Fühlhörner zurück.

Das Leben ist ausserhalb des Raumes und ragt in den Raum hinein. Wenn der Tod in das Haus eintritt, trifft er nur den Verwalter an. Er stösst auf Nachhuten, die sich auf die Hauptmacht zurückziehen.

Wir sind gewohnt, den Tod, etwa durch Krankheitoder durch einen Unfall, als Ursache zu sehen, die das Leben beschliesst. Das ist einen Irrtum; es ist vielmehr das Leben, das den Tod herbeiruft, wenn es in einen neuen Stand eintreten will.

Wenn wir sterben, folgen wir einem Instinkt. Das ist eine der Ursachen, aus denen mit der Zivilisation auch die Langlebigkeit wächst.

Wir durchlaufen die Ahnenreihe noch einmal im umgekehrten Sinn, kehren zur Ursprung zurück. Das Greise Kinder werden, ist ein Beginn.

Das Auge bricht : wir bedürfen der Brille nicht mehr.

Der Sterbende zieht der Leiter hinter sich ein.

Leibnitz : " Die Seele ist der Spiegel des unzerstörbaren Universum". Aber auch ist Spiegel ist Unzerstörbares.

Wir haben einen Advocatus Diaboli in uns. Er erfindet Gründe, Schlüsse und Mittel gegen das Unzerstörbare. Das ist seine Aufgabe.

Es gibt Dinge, die ein Teil unseres Wesens dem anderen verbogen halten muss. Die Kenntnis der Todesstunde gehört dazu.

Nur der Eintritt des todes überrascht uns, nicht der Tod selbst. Wir sind für einen Augenblick erschrocken, als ob wir geweckt würden. Dann wissen wir, dass die Sturde zum Aufstehen gekommen ist. Wir kannten sir während des ganzes Schlafes, während der langen Nacht.

_________________
[justify][font="arial,helvetica,sans-serif"]Aujourd'hui, on ne peut plus dire qu'on ne savait pas. Quelqu'un qui est mal informé, c'est quelqu'un qui s'en fout.

L'Hist
[/font]
[font="georgia,serif"]oire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe.[/font][font="georgia,serif"] "[/font]([font="georgia,serif"]Herbert George Wells )[/font][/justify]


Top
   
PostPosted: 17 Feb 2011, 20:26 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 15:52
Posts: 3519
Extraits...

Dans ce cheminement qui nous élève, nous grandit dans notre condition humaine favorable a toutes /tous dans cette agrandissement universelle de notre champ de conscience sans distinction de race, de nationalité ou de religions ….une quête spirituelle personnelle dans ce connais-toi, toi-même en tant qu’être humain ! Malgré nos différences culturelles et religieuses nous avons toutes/tous au fond de nous-mêmes, un même soi infini, identique, fait a l’image de Dieu dans l’âme…. Où Jung nous précise et : n'hésite pas écrire :


" la transformation est un miracle qui ne peut s'accomplir sans l'aide de Dieu ".[CG Jung, Mysterium Conjunctionis, t. 2, pp. 28-29, p. 284 ]

Nous avons beau savoir que Jung s'en tient à un point de vue phénoménologique, nous devons tout de même nous demander ce qu'est le Dieu auquel il se réfère dans une telle circonstance.

Élie G. HUMBERT, Jung et l'interrogation religieuse, in SEUILS, Cahiers de psychologie jungienne, n°34, 3e trimestre 1982

"Moi ?
Qui, moi ?"


Mot de l'éditeur sur "Dieu, malgré tout" de Jacques Duquesne

" J'écris ces pages dans un monde bouleversé par des catastrophes naturelles, qui s'interroge sur l'avenir de la planète et ne croit plus au progrès. J'écris ces pages dans une Europe qui a vu s'affronter tous les totalitarismes et se taire leurs prophètes qui annonçaient un monde meilleur. J'écris ces pages alors qu'on se tue au nom de Dieu. Et pourtant... L'avenir est aussi une promesse. Car l'homme a un allié dans cette aventure : Dieu, malgré tout. Pour y croire, il ne faut pas s'obstiner à le défigurer, à l'éloigner des hommes, à penser qu'il aime les sacrifices et que le "péché originel" a fait le malheur du monde. À tous ceux qui crient et se révoltent, il faut dire qu'ils ont raison de crier. Et que Dieu crie avec eux contre le mal, participe à leur révolte. Et qu'il en souffre parce qu'il n'est pas tout-puissant, ne veut pas l'être :

s'il l'était, nous ne serions pas des hommes. "

En fait il y a du mal car nous avons le choix... Il faut être le changement que l'on veut voir dans le monde, et aussi bons que nous fussions, il y aura toujours le voisin à sauver...

Romain 12: pour plus de blabla...

_________________
[justify][font="arial,helvetica,sans-serif"]Aujourd'hui, on ne peut plus dire qu'on ne savait pas. Quelqu'un qui est mal informé, c'est quelqu'un qui s'en fout.

L'Hist
[/font]
[font="georgia,serif"]oire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe.[/font][font="georgia,serif"] "[/font]([font="georgia,serif"]Herbert George Wells )[/font][/justify]


Top
   
PostPosted: 16 Oct 2011, 21:34 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 15:52
Posts: 3519
Tiens, les thanatonautes sortent en BD :D
http://www.drugstorebd.com/bd/les-thana ... 478625.htm

_________________
[justify][font="arial,helvetica,sans-serif"]Aujourd'hui, on ne peut plus dire qu'on ne savait pas. Quelqu'un qui est mal informé, c'est quelqu'un qui s'en fout.

L'Hist
[/font]
[font="georgia,serif"]oire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe.[/font][font="georgia,serif"] "[/font]([font="georgia,serif"]Herbert George Wells )[/font][/justify]


Top
   
PostPosted: 01 Dec 2011, 15:02 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 02:16
Posts: 3948
[youtube]Q__EbdDxZXU[/youtube]

_________________
"Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul."
[Charles De Gaulle]
Image
Image


Top
   
PostPosted: 02 Dec 2011, 06:56 
User avatar

Joined: 23 Sep 2011, 21:01
Posts: 2037
Ah comme c'était bon comme série de bouquins de Werber ! Va certainement manquer des trucs dans les BD... m'enfin pourquoi pas...

Des connaisseurs de Werber les suddeniens alors ? :p

_________________
The Show Must Go On !


Top
   
PostPosted: 03 Dec 2011, 02:05 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 02:16
Posts: 3948
:) J'en ai effectivement lu un sacré paquet. C'est très inégal par contre, et il a clairement décliné pour ses oeuvres les plus récentes. Ca reste mon avis, mais pour moi il faut faire le tri. Il y a du "bon Werber" et du très médiocre.

Ceci dit, les Thanatonautes a été un coup de maître. Vraie recherche et synthèse de témoignages d'EMI, de la "part de vérité" de certaines religions, d'ésotérisme... Vraiment un bouquin intéressant sur lequel je suis tombé presque "par hasard" (tiens ?) et sans faire de recherches, alors que je traversais une phase de dépression ou la mort occupait, disons, une place centrale.

L'Empire des Anges (la suite directe) est également un bon livre, peut-être moins crédible mais qui a de bonnes idées. Il se termine hélas en queue de poisson (mais difficile de boucler correctement une description complète de "l'au-delà", tant cela est vertigineux et dépasse notre entendement - sujet nécessairement casse-gueule).

Et pour conclure, j'ai personnellement été catastrophé par le 3ème volet (ce dernier étant lui-même divisé en trois tomes d'ailleurs, bizarrement). Je ne le recommande donc pas.
C'est un peu ca Bernard Werber. Un parcours en dents de scie.

_________________
"Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul."
[Charles De Gaulle]
Image
Image


Top
   
PostPosted: 03 Dec 2011, 16:41 
User avatar

Joined: 23 Sep 2011, 21:01
Posts: 2037
Je suis d'accord que Werber est sur la pente descendante et que son parcours est un peu en dents de scie.
Maintenant j'ai bien apprécié le troisième tome, surtout quand ils jouent aux apprentis dieux sur leurs boules de verres... je trouve assez fascinant comme passage. Sorte de mise en abime de ce qui s'est passé, un schéma qui serait appelé à se répéter.
Après, là aussi ce n'est que mon avis :)

Soit dit en passant, j'ai découvert Werber en voulant changer un peu de style de lecture et j'ai commencé par l'Ultime Secret. Très sympas à lire.

_________________
The Show Must Go On !


Top
   
PostPosted: 03 Dec 2011, 17:09 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 02:16
Posts: 3948
L'Ultime secret, très bonne histoire et bon traitement de la chose aussi. Curieusement tout le contraire du premier livre de ce diptyque, Le père de nos pères (si je ne me trompe pas), qui était il faut le dire assez ridicule sur la forme (et même un peu sur le fond...) :gne:

J'ai découvert Werber en m'intéressant à ses fourmis. Lu trop jeune, faudra que je m'en refasse une idée. De mémoire seul le premier de la trilogie serait à sauver, sous réserve.

_________________
"Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul."
[Charles De Gaulle]
Image
Image


Top
   
PostPosted: 03 Dec 2011, 17:45 
User avatar

Joined: 23 Sep 2011, 21:01
Posts: 2037
Pas souvenir d'une contradiction entre ces deux livres...

Par contre tu as raison sur les fourmis, j'ai lu aussi. Le premier est à sauver oui mais faut oublier les suivants.
Quoique j'ai même un peu le souvenir que le premier trainait plus que nécessaire parfois... Mais j'en garde un souvenir positif malgré tout :)

_________________
The Show Must Go On !


Top
   
PostPosted: 03 May 2012, 11:03 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 15:52
Posts: 3519
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com ... 90974.html

déjà eu pas mal d'affaires comme ça.

_________________
[justify][font="arial,helvetica,sans-serif"]Aujourd'hui, on ne peut plus dire qu'on ne savait pas. Quelqu'un qui est mal informé, c'est quelqu'un qui s'en fout.

L'Hist
[/font]
[font="georgia,serif"]oire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe.[/font][font="georgia,serif"] "[/font]([font="georgia,serif"]Herbert George Wells )[/font][/justify]


Top
   
PostPosted: 03 May 2012, 22:55 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 02:16
Posts: 3948
Rien de neuf, c'est de la TCI (Trans-Communication Instrumentale) : LE domaine où il ne faut absolument PAS faire de recherches... oulalah, surtout pas. D'ailleurs c'est complètement loufoque et absurde, des fantômes qui parlent. Mouarf.

Beaucoup plus pratique de ranger les bouquins de témoignage au rayon ésotérisme de la RNAC, en compagnie des autres allumés qui osent brailler à propos de supposés aliens...


Bon, et si on éteint le mode ironie, je tiens par contre à dire que c'est comme pour le spiritisme, ca ne s'improvise pas. L'avertissement est tout-à-fait sérieux :

[quote]Il est très important de savoir que la TCI ou tout autre mode de communication avec l'Au-Delà, peut se révéler très dangereux. En effet, il est souvent arrivé que certaines personnes pratiquent le Spiritisme sans même se protéger.
Il est plus facile d'ouvrir les portes que de les refermer et des esprits frappeurs peuvent se faire passer pour des parents ou amis. Nombreuses sont les personnes qui se sont retrouvées dans des états psychologiques ou même physiques très graves frisant parfois la folie. Cette mise en garde est sérieuse et nous conseillons de ne pratiquer le spiritisme avec une personne initiée étant au fait des communications.[/quote]

_________________
"Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul."
[Charles De Gaulle]
Image
Image


Top
   
PostPosted: 04 May 2012, 05:03 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 15:52
Posts: 3519
Bien sûr ce n'est pas nouveau, ton premier de phrase mérite une fessée :D

En effet concernant le risque. L'été dernier une idiote de compétition, le genre de fille chaotique (chaos - ce qui disjoint) qui cherche toujours la merde, toujours à médire ou chercher des noise, vraiment un cas d'école, m'avait dit qu'elle avait fait plus jeune des séances de ce type, jusqu'à tomber vraiment sur un mauvais esprit qui l'avait griffé tout le dos, genre terreur type "l'exorciste".
Ce qui me confirme qu'on choisit nos influence, ceci étant un facteur aggravant au fait que nos émotions sont une nourriture : les "basses émotions" pour les entités du "bas astral", les hautes nous en préservant de façon plus sûre, mais toujours un risque.

Une amie medium me disait, concernant les gothiques et autres petites gens qui choisissent de jouer avec des choses pas drôle type satanisme et co (appel d'entités du as astral), que "si ils savaient vraiment ce à quoi ils font appel, ils cesseraient de suite"...

_________________
[justify][font="arial,helvetica,sans-serif"]Aujourd'hui, on ne peut plus dire qu'on ne savait pas. Quelqu'un qui est mal informé, c'est quelqu'un qui s'en fout.

L'Hist
[/font]
[font="georgia,serif"]oire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe.[/font][font="georgia,serif"] "[/font]([font="georgia,serif"]Herbert George Wells )[/font][/justify]


Top
   
PostPosted: 21 May 2013, 14:48 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 02:16
Posts: 3948
[youtube]8q8kFnFLObs[/youtube]

_________________
"Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul."
[Charles De Gaulle]
Image
Image


Top
   
PostPosted: 23 Dec 2014, 17:47 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 02:16
Posts: 3948
A rapprocher de la physique quantique :

[youtube]YZSsNUT5npo[/youtube]

Le [i]Les Aventuriers de l'Impossible[/i] consacré à ce thème : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-di ... 7773105407

_________________
"Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul."
[Charles De Gaulle]
Image
Image


Top
   
PostPosted: 24 Mar 2015, 19:52 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 15:52
Posts: 3519
patton
http://www.jovanovic.com/patton.htm

_________________
[justify][font="arial,helvetica,sans-serif"]Aujourd'hui, on ne peut plus dire qu'on ne savait pas. Quelqu'un qui est mal informé, c'est quelqu'un qui s'en fout.

L'Hist
[/font]
[font="georgia,serif"]oire de l'humanité devient de plus en plus une course entre l'éducation et la catastrophe.[/font][font="georgia,serif"] "[/font]([font="georgia,serif"]Herbert George Wells )[/font][/justify]


Top
   
PostPosted: 28 Mar 2015, 15:40 
User avatar

Joined: 11 Dec 2010, 02:16
Posts: 3948
Noté comme étant le plus proche d'un point de vue auditif par les expérienceurs :

[youtube]GT3RiHYqSUk[/youtube]

Passages les plus pertinents : les premières secondes, puis vers 6:30.

_________________
"Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul."
[Charles De Gaulle]
Image
Image


Top
   
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic  Reply to topic  [ 19 posts ] 

All times are UTC+02:00


Who is online

Users browsing this forum: No registered users


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum

Jump to:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Limited